retour
Rapport d'étude sur l'accès aux soins en kinésithérapie
2 septembre 2021

Venez poser toutes vos questions sur cette étude lors du Facebook live de présentation le mardi 14 septembre à 13H sur la page Facebook FFMKR

Le nombre de kinésithérapeute progresse en France, en dix ans la densité est passée de 8 à 11 soignants pour 10 000 habitants. Pourtant, de plus en plus de patients éprouvent des difficultés pour obtenir une consultation et se heurtent à des refus de prise en charge. Les kinésithérapeutes sont plus nombreux à exprimer leur impossibilité à prendre en charge l’ensemble des demandes pour des soins aigus ou chroniques. Dans quelles proportions observe-t-on ces difficultés d’accès aux soins ? Quels territoires sont concernés ? Quelles sont leurs spécificités et leurs dynamiques ?

Pour répondre à ces questions, nous avons souhaité mener une étude pour identifier les tensions entre l’offre et la demande de soins en kinésithérapie à une échelle fine, celle des bassins de vie / cantons-villes. Un panorama synthétique est proposé avec les principaux indicateurs de l’accès aux soins déclinés pour chaque région française. Quatre indicateurs concernent spécifiquement les kinésithérapeutes : l’accessibilité potentielle localisée (APL), la densité et son évolution, la part de ceux âgés de 60 ans et plus. Deux indicateurs permettent d’observer l’attractivité du territoire afin d’anticiper les tensions de l’accès aux soins à court et moyen terme : l’évolution de la densité des médecins généralistes et l’évolution de la population. Un bassin de vie qui observe une décroissance de sa population et du nombre de médecins devient peu attractif pour l’installation de nouveaux kinésithérapeutes. De même, la diminution du maillage des services et des équipements entraine une décroissance de la population et une baisse d’attractivité du territoire.

Au-delà de ces indicateurs, l’accès aux soins s’appréhende à travers les perceptions des professionnels de santé et des patients. Nous avons ainsi interrogé plus de 7 000 kinésithérapeutes libéraux afin de connaitre précisément leur condition d’exercice au quotidien : Quels sont leurs délais pour obtenir une consultation ? Leur arrivent-ils de refuser des patients ? Proposent-ils autant de rendez-vous qu’ils estiment suffisants ? Observent-ils une augmentation de la demande de soins ? Se sentent-ils surmenés ? Ces données factuelles et exprimant des ressentis constituent des indicateurs précieux pour évaluer l’adéquation entre l’offre et la demande. Le point de vue des patients constituera le second volet de cette présente étude et sera publiée prochainement.

Enfin, nous avons pu mettre en évidence une relation statistique entre l’APL et les délais d’obtention d’un rendez-vous. Cette relation permet une extrapolation des délais dans les bassins de vie / cantons-villes non couverts par l’enquête et ainsi une exhaustivité de la situation des territoires en France.

Pour accéder à l'étude merci de vous identifier

 

 

Accès adhérent disponible