Organisation de l’exercice professionnel

La loi de 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (dite loi HPST) a instauré la mise en place des premières Agences Régionales de Santé (ARS) qui ont un pouvoir considérable sur la politique de santé au niveau régional ! Mais cette loi a également mis en place les Unions régionales des professions de santé (URPS) pour lesquelles vous avez voté, pour la première fois, en décembre 2010 et qui sont maintenant les uniques interlocuteurs des ARS.

La  loi HPST impose aux URPS, dans le cadre des travaux  en lien avec l’ARS, d’assurer une meilleure coordination entre le secteur hospitalier et le secteur médico-social, d’assurer une permanence des soins, une continuité de soins  ainsi que de proposer  et de gérer  de nouveaux modes d’exercice.

Actuellement, la FFMKR est présente dans 25 régions et met à votre écoute ses 174 élus.

En décembre 2015, vous voterez pour le renouvellement de ces URPS-MK. Permettez à la FFMKR, par votre vote, de continuer le travail commencé dans votre région.

Les kinés ne doivent pas subir les politiques restrictives des caisses et du gouvernement en matière de santé. L'ARS ne doit pas être la seule au pouvoir pour l'organisation des soins.

Défendre la profession de masseur-kinésithérapeute aujourd’hui, c’est préserver demain votre exercice professionnel et la santé de nos concitoyens qui ont le droit à des soins de qualité.

Les élections aux URPS vous donnent l'occasion de vous exprimer pour définir quelle politique de santé VOUS voulez dans VOTRE région. N'hésitez pas à contacter les élus et/ou les candidats FFMKR de votre région.

Les masseurs-kinésithérapeutes sont les acteurs de terrain incontournables du système de soins en France. Respectons-les !

bloc-urps