Un DPC aux mains des MK

ENJEUX
Permettre aux masseurs-kinésithérapeutes d’avoir leur mot à dire au sein de la future AN-DPC prévue par la future loi de santé (Agence Nationale du Développement Professionnel Continu).
 
CONSTAT
L’article 59 de la loi portant réforme de l'hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires (HPST) a mis en place le DPC.
« Art. L. 4382-1. − Le développement professionnel continu a pour objectifs l’évaluation des pratiques professionnelles, le perfectionnement des connaissances, l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que la prise en compte des priorités de santé publique et de la maîtrise médicalisée des dépenses de santé.
« Le développement professionnel continu est une obligation pour toutes les personnes mentionnées au présent livre. Il se réalise dans le respect des règles d’organisation et de prise en charge propres à leur secteur d’activité, dans des conditions définies par décret en Conseil d’Etat. »
Le décret d’application en est à sa 45ème version.
 
PROPOSITIONS DE LA FFMKR 
La FFMKR juge inacceptable que les professions de santé paramédicales soient noyées entre elles et in fine, inaudibles
La FFMKR juge inacceptable la perte de l’avantage conventionnel lié à la formation continue des MK, les fonds anciennement destinés à celle-ci et provenant de l’assurance maladie ayant été phagocytés par l’OGDPC
La FFMKR juge inacceptable de cantonner les organisations professionnelles de santé à un rôle consultatif en matière de gestion desdites sommes
La FFMKR juge inacceptable que les MK ne puissent plus prétendre à la prise en charge de leur DPC depuis le 7 septembre 2015, faute de moyens de la part de l’OGDPC !
La FFMKR exige qu’un réel dispositif de contrôle des organismes dispensant des formations DPC-validantes soit mis en place
La FFMKR exige la constitution d’une Commission Scientifique Indépendante spécifique aux MK
La FFMKR exige que l’enveloppe budgétaire allouée au DPC soit mise en adéquation avec les objectifs fixés par les tutelles et que chaque MK puisse prétendre à être pris en charge.

bloc-urps