Équité pour les professionnels de santé exerçant en EHPAD

ENJEUX
Rendre l’équité entre tous les professionnels de santé libéraux intervenant en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).
A l’heure où le discours est orienté vers une meilleure coopération et une organisation plus efficiente entre professionnels de santé, l’approche segmentée profession par profession est incohérente.
 
CONSTAT
Le ministère de la santé veut mettre en place des « contrats-types portant sur les conditions d’intervention des masseurs-kinésithérapeutes en EHPAD ».
L’entrée en vigueur est prévue le 1er janvier 2016.
Le ministère préconise une approche segmentée avec contrats et rémunérations différentes selon les professionnels ainsi qu'une rémunération sous tarif global avec des réunions de coordination et de suivi très insuffisamment indemnisées.
La fin du paiement à l’acte aboutirait inéluctablement à une rémunération des masseurs-kinésithérapeutes variable d’un EHPAD à un autre, mais aussi à une rémunération plus faible, en totale contradiction avec la convention nationale et enfin, à une diminution de la prise en charge de la cotisation assurance maladie, un des derniers avantages conventionnels.
 
 
 
PROPOSITIONS DE LA FFMKR

La FFMKR veut que tous les contrats concernant les professionnels de santé libéraux intervenant en EHPAD aient un socle commun
La FFMKR veut que toutes les réunions de coordination soient indemnisées
La FFMKR, très attachée au paiement à l'acte technique, n'est pas opposée à la forfaitisation du temps de coordination à condition qu'elle soit identique pour tous les professionnels de santé intervenant en EHPAD

bloc-urps