retour
Brigitte Bourguignon
28 octobre 2020

Aux côtés des kinésithérapeutes sur lesquels elle sait pouvoir compter, la ministre attend les conclusions des travaux des Assises pour enrichir le projet de loi Grand âge, et réaffirme fermement la place du kinésithérapeute dans la prévention des risques de perte d’autonomie tout au long de la vie.

 


Cliquez sur l'image
pour lire la vidéo