Pourquoi adhérer
La lettre du président

Imprimer

Mise à jour le 27/08/14

Chères consoeurs, chers confrères, 

Les décisions prises par les ministères, par les caisses d’Assurance maladie et par les Agences régionales de santé ne correspondent pas toutes à vos attentes.

Vous trouvez que les orientations prises par la FFMKR ne sont pas toutes satisfaisantes et vous aimeriez que vos idées soient mieux prises en compte. Vous avez raison.

Aussi, je vous invite à rejoindre vos consœurs et confrères au sein des syndicats de la FFMKR afin de partager votre expérience de la kinésithérapie au quotidien et apporter votre vision de celle de demain.

Votre voix sera portée, relayée et défendue lors des congrès nationaux. À l’issue de débats, un vote détermine ce que la majorité des adhérents souhaite. C’est la vie ordinaire et démocratique de la FFMKR et ça fait 50 ans que ça dure.

La mission prioritaire d’un syndicat est la défense de la profession. Un rôle différent de celui de l’Ordre qui veille au respect de la déontologie et à l’inscription au tableau. Si la cotisation à l’Ordre est obligatoire, celle à un syndicat est facultative. Facultative mais INDISPENSABLE. Nos interlocuteurs regardent de très près le « poids » que nous pesons en pourcentage de syndiqués. En nous rejoignant vous contribuer à peser efficacement sur les décisions qui vous concernent.

Rejoindre un groupe uni de consœurs et confrères permet de mieux appréhender l’exercice quotidien et de sortir de l’isolement. Nous avons toutes et tous besoin d’une émulation, de l’expérience des plus anciens, mais aussi du regard neuf des plus jeunes.

En adhérant, vous prenez la garantie que notre profession continuera à être défendue par celles et ceux qui exercent chaque jour sur le terrain. Vous êtes l’une ou l’un de ces professionnels.

Bien confraternellement,

Daniel PAGUESSORHAYE

J'adhère